Printemps, le retour des allergies, notre naturopathe Lucile vous conseille !

Le printemps pointe le bout de son nez, les bourgeons font leur apparition avec eux les premières fleurs et pollens.

Emporté par le vent, le pollen vient alors nous chatouiller le nez et c’est une floraison de symptômes qui en découle : larmoiement, écoulement nasal, éternuement à répétition, palais qui démange, etc… Comment lutter contre les allergies ? Aujourd’hui notre naturopathe Lucile de Biocoop Bonheur vous dit tout.

Ces allergies sont dues à une réaction du système immunitaire qui lutte contre les allergènes (pollen). Cela  provoque la production d’anticorps et avec eux la libération d’histamine et autres substances chimiques créant les manifestations allergiques que vous connaissez.

Cette sensibilité anormale est une réaction excessive du système immunitaire envers un ou des élément(s) étrangers au corps allergisant(s). D’un point de vue physiologique, l’immunité est perturbée, il s’agira donc de la renforcer. 

La détoxication du foie et des intestins pour un système immunitaire renforcé

Ce couple indissociable est impliqué dans le phénomène de l’allergie par sa fragilité anormale. Il est donc nécessaire d’intervenir. Ils doivent être nettoyés en douceur afin qu’ils remplissent leurs fonctions de manière optimale.

Plusieurs alliés naturels et de saison pourront aider les mécanismes de défense du corps :

Les bourgeons

Ces tissus embryonnaires contiennent l’énergie de vie de la plante en devenir et révèlent tous les principes actifs du végétal qui auront un effet bénéfique sur votre foie et vos intestins. Je vous conseille donc la Gemmothérapie, des jeunes pousses et bougeons en macérât. 

Le romarin 

Plante majeure par son action détoxifiante, il permet de soulager le foie dans ses fonctions d’épuration  et apporter d’une manière générale du tonus.

Le cassis  

Cortisone-like le cassis est un antihistaminique naturel par excellence. Il atténue les symptômes de l’allergie, dynamise et aide à combattre la fatigue liée aux allergies.

La sève de bouleau

Détoxifiante, dépurative et diurétique, la sève de bouleau est idéale en prévention des allergies, car elle nettoie les liquides du corps (lymphe, sang) en douceur des toxines accumulées pendant l’hiver et renforce alors l’équilibre général de votre corps.  

La cure de probiotiques

En amenant des souches de bactéries saprophytes spécifiques (les lactobacilles, les bifidobactéries) présentes dans les probiotiques on rééquilibre la flore intestinale. Cela renforcera la barrière protectrice qui aide à combattre les allergènes.

Le choix d’une alimentation vivante et reminéralisante

Une alimentation riche en légumes et fruits va apporter les vitamines, minéraux et enzymes dont le corps a besoin pour remplir ses fonctions de défense et donc lutter contre les allergies.

  • Privilégiez les légumes et fruits de saison, bio de préférence (pomme, raisin noir) .
  • Cuisinez à la vapeur douce ou à basse température, respectueuse de l’aliment et ses bienfaits.
  • Incorporez des oméga 3 inhibiteurs de l’inflammation allergique, contenus dans les huiles végétales (colza, noix, lin, cameline etc), les oléagineux et petits poissons (sardines, maquereaux, harengs,etc).
  • Diminuez la consommation de produits laitiers, potentiellement allergisants qu’on pourra remplacer par des substituts végétaux.
  • Optez pour des infusions de plantes digestives tels que le thym, la camomille, la mélisse entre les repas.

Une alimentation plus riche en produits vivants et reminéralisants permettront de mieux protéger votre corps. Votre système immunitaire créera naturellement une barrière efficace contre le pollen et autres allergènes.

Soulagement des symptômes

Les yeux qui pleurent et gonflent est l’un des premiers symptômes d’une allergie printanière. Afin de les soulager, on pourra venir apaiser l’irritation et le larmoiement avec l’eau florale de bleuet mélangée aux hydrolats de camomille. (anti-inflammatoire et anti-allergique).

Les inhalations sont aussi très efficaces. Elles décongestionnent  les voies respiratoires en cas de rhinite allergique, je vous conseille soit l’inhalation humide soit l’inhalation sèche. 

L’inhalation humide

Elle se réalise en mélangeant trois huiles essentielles dans de l’eau chaude, menthe poivrée, niaouli et eucalyptus radié en suivant cette recette :

  • menthe poivrée : 3 gouttes
  • niaouli : 3 gouttes
  • eucalyptus radié : 3 gouttes 

Une fois la préparation réalisée, penchez votre tête au-dessus et recouvrez le tout d’une serviette afin de pouvoir bénéficier des propriétés aromatiques des plantes.

L’inhalation sèche

Elle se réalise en appliquant cette fois-ci 2 à 3 gouttes d’huile essentielle d’eucalyptus radié sur un mouchoir et de le respirer. C’est la méthode idéale pour les cas urgents de nez bouché.

Les inhalations sont contre indiquées pour les personnes asthmatiques. Néanmoins j’ai tout de même une solution pour vous, l’huile de massage pour soigner l’allergie. Pour cela réalisez la recette suivante :

  • 1 cuillère à soupe d’huile végétale (pépin de raisin ou autres)
  • 10 gouttes d’huile essentielle de camomille romaine
  • 4 gouttes d’huile essentielle de citron 
  • 2 gouttes de tea tree
  • Versez tous les ingrédients dans un petit flacon.

Une fois avoir réalisé le mélange, utilisez le en massage 1 fois par jour sur la poitrine et sur le haut du dos pour lutter en profondeur contre les allergies et renforcer le système immunitaire. Avant de procéder au soin TOUJOURS faire un test du mélange au niveau du pli du coude.

Attention tout de même, l’utilisation d’huiles essentielles est contre indiquées chez les femmes enceintes, allaitantes, les enfants de moins de 7 ans et les personnes asthmatiques sensibles aux odeurs.

Ces conseils ne se substituent en aucun cas à un traitement et avis médical.

 

Un article rédigé par Lucile Bayce, conseillère en naturophatie à Biocoop Bonheur.